Le stockage souterrain de H2 : une solution sous nos pieds ?

Publié le 18/07/2020

9 min

Publié le 18/07/2020

Temps de lecture : 9 min 9 min

La transition énergétique a fait émerger la nécessité de stocker de manière massive l’énergie avec un enjeu principal : résoudre la difficile équation de l’intermittence des énergies renouvelables électriques dans le mix énergétique de demain. En France, Storengy travaille sur plusieurs projets de stockage souterrain d’hydrogène, principalement à Etrez et à Manosque. Teréga a lancé en mars la première étape du projet Hygéo pour valider la faisabilité de stocker de l’hydrogène vert dans une ancienne cavité de propane à proximité de Lacq.

Par Laura Icart

 

Depuis quelques années, de nombreux programmes de R&D étudient des solutions pour stocker l’hydrogène en cavité souterraine. L’opportunité pour les réseaux d’une distribution d’hydrogène à grande échelle. Actuellement, quatre sites de stockage dans le monde existent, dont trois situés aux États-Unis, principalement pour répondre à des usages industriels. D’une application power-to-power à une application multi-usages pour l’industrie, pour la mobilité au power-to-gas, énergéticienS, industriels et instituts de recherches français travaillent de concert pour créer les conditions technico-économiques d’un stockage massif de l’hydrogène.

Storengy veut façonner des hubs énergétiques territoriaux

Acteur historique du stockage de gaz naturel en France et en Europe, Storengy est convaincu du potentiel de l’hydrogène comme un vecteur énergétique aux multiples usages. La filiale d’Engie est impliquée dans plusieurs études et projets de power-to-gas et d’hydrogène en France, au Royaume-Uni et en Allemagne. La…

Cet article est réservé aux abonnés de Gaz d'aujourd'hui, abonnez-vous si vous souhaitez lire la totalité de cet article.

Je m'abonne