Le défi vert des ports

Publié le 26/07/2019

10 min

Publié le 26/07/2019

Temps de lecture : 10 min 10 min

Portes d’entrée maritimes de la France, bassins industriels et plateformes logistiques de premier ordre, les ports français occupent une place prépondérante dans le paysage industriel de notre pays. À l’heure de la transition énergétique, portés par des intérêts environnementaux et économiques, ils doivent se réinventer pour construire l’avenir. Enjeux et défis.

Par Laura Icart

 

La France compte aujourd’hui 66 ports de commerce et dispose du deuxième domaine maritime le plus grand au monde derrière les États-Unis et grâce à l’outre-mer. Les trois façades maritimes métropolitaines – Manche-mer du Nord, Atlantique et mer Méditerranée – sont bordées par sept grands ports maritimes (GPM), les territoires ultramarins en abritant également quatre, ainsi qu’un port d’intérêt national. Les places portuaires maritimes et fluviales sont au cœur de nombreux enjeux industriels, économiques et environnementaux et constituent un réseau structurant au service du commerce extérieur français. L’économie portuaire représente près de 180 000 emplois directs et indirects et 15 milliards d’euros de richesses produites annuellement.

Les écosystèmes portuaires

« Les grands ports maritimes créent une richesse et des emplois qui dépassent très largement l’enceinte de la place portuaire : les ports d’État de l’axe Nord (Dunkerque), de l’axe Seine (Le Havre, Rouen, Paris) et de la façade méditerranéenne (Marseille) orientée vers l’axe Rhône-Saône produisent une valeur ajoutée estimée de 13 milliards d’euros, associée à 130 000 emplois directs » indique l’Inspection générale des finances (IGF) et le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) dans un rapport publié en novembre 2018. Les sept GPM et Calais concentraient en 2018 plus de 87 % du trafic portuaire français (75 % pour les GPM seuls). Chaque port français possède une spécificité qui lui est propre : certains figurent dans le top 5…

Cet article est réservé aux abonnés de Gaz d'aujourd'hui, abonnez-vous si vous souhaitez lire la totalité de cet article.

Je m'abonne