Le règne de l’offshore

Publié le 05/11/2018

3 min

Publié le 05/11/2018

Temps de lecture : 3 min 3 min

Le nombre de terminaux flottants de réception, de stockage, de regazéification et de soutage s’est considérablement développé depuis 2010. Ces unités flottantes flexibles, plus rapides de mise en œuvre et moins coûteuses, ont contribué à donner accès au GNL à un très grand nombre de pays, facilitant son importation au sein des pays émergents, redistribuant et densifiant la carte mondiale des routes du GNL.

Par Laura Icart

On compte désormais trente unités flottantes de stockage et de regazéification de GNL (FSRU), une unité flottante de liquéfaction (FLNG), quatre unités flottantes de stockage (FSU) et six navires de…

Cet article est réservé aux abonnés de Gaz d'aujourd'hui, abonnez-vous si vous souhaitez lire la totalité de cet article.

Je m'abonne