Fish and gas

Publié le 15/06/2019

4 min

Publié le 15/06/2019

Temps de lecture : 4 min 4 min

L’opérateur de croisières norvégien Hurtigruten souhaite faire naviguer ses bateaux au biogaz liquéfié fabriqué à base de restes de production de l’industrie de la pêche et de déchets organiques. En mai dernier, il s’est associé à la société Biokraft, premier producteur mondial de bioGNL pour la fourniture de ses futurs navires.

Par Laura Icart

 

Les restes de production de l’industrie de la pêche et autres déchets organiques en Norvège seront bientôt utilisés comme carburant pour la future flotte de navires de la compagnie de croisières d’expédition Hurtigruten. Le croisiériste vient de conclure avec Biokraft un contrat d’approvisionnement en biogaz…

Cet article est réservé aux abonnés de Gaz d'aujourd'hui, abonnez-vous si vous souhaitez lire la totalité de cet article.

Je m'abonne