Valorisation du CO2 de méthanisation : un potentiel encore peu exploité

© L’unité MéthaTreil à Machecoul-Saint-Même (44) a été en 2021 la première unité de méthanisation agricole de France à valoriser le CO2 issu de la purification du biométhane. ©Agrikompf

Publié le 31/03/2023

5 min

Publié le 31/03/2023

Temps de lecture : 5 min 5 min

Le marché français du CO2, utilisé notamment pour les serres ou dans les boissons gazeuses et le refroidissement, représentait en 2020 1,1 million de tonnes par an. Mais il est inégalement réparti sur le territoire.  

Par Louise Rozès Moscovenko

 

La demande en CO2 représentait un marché d’environ 500 millions d’euros en Europe et de 80 millions France en 2019, selon les estimations du cabinet Sia Partners. Le secteur agro-alimentaire détient près de 70 % des débouchés. Le CO2 peut être commercialisé entre 50 et 200 euros hors taxe la tonne, peut-on également lire dans le guide technique de valorisation du CO2 de méthanisation, réalisé en 2020 par le Centre technique national du biogaz et de la méthanisation (CTBM) de l’Association technique énergie environnement (ATEE). 

Un prix qui inclut le transport et le conditionnement, dont le coût peut atteindre les 50 % du total. De plus, la demande des producteurs de boissons…

Cet article est réservé aux abonnés de Gaz d'aujourd'hui, abonnez-vous si vous souhaitez lire la totalité de cet article.

Je m'abonne