Un car au GNV au pays de l’ovalie

Publié le 15/04/2019

2 min

Publié le 15/04/2019

Temps de lecture : 2 min 2 min

La région Occitanie a présenté le 8 avril sa dernière initiative en termes de mobilité alternative : un car roulant au gaz naturel véhicule (GNV) sur sa ligne Lio entre Toulouse et Castres.

Par la rédaction de Gaz d’aujourd’hui

 

L’Occitanie expérimente depuis le 19 mars un car roulant au GNV sur une ligne très fréquentée entre Toulouse et Castre, qui compte près de17 allers-retours quotidiens du lundi au vendredi, avec un premier départ à 6h de Castres et un dernier retour de Toulouse à 19h15, à quoi s’ajoutent les trajets du week-end, soit environ une dizaine supplémentaires. L’année dernière, cette ligne a transporté près de 167 000 passagers.

Le choix du GNV est hautement stratégique pour la région qui, via sa trajectoire « région à énergie positive », vise à couvrir l’ensemble des consommations énergétiques par des énergies renouvelables et locales à l’horizon 2050. À ce titre, le développement de véhicules GNV, couplé au développement de sites de production de biogaz, seront fortement soutenus.

« Les enjeux de mobilité sont au cœur des questions liées au développement et à l’aménagement local. Pour autant, permettre à chacun de mieux se déplacer ne doit pas nous dispenser d’agir pour l’environnement. Alors que l’Occitanie ambitionne de devenir la première région d’Europe à énergie positive, cette expérimentation d’autocars au GNV est la preuve qu’il est possible de concilier transport de proximité et écologie », a déclaré Carole Delga, présidente de la région Occitanie.

Construire un réseau régional

Structurer la filière GNV-bioGNV passe en Occitanie par le projet « Seven » qui doit permettre d’ici la fin de l’année 2020 de compter près de 20 points d’avitaillement GNV. La région précise dans un communiqué qu’elle prévoit « le déploiement d’autocars au bioGNV sur deux lignes régulières du réseau Lio Aveyron et le renouvellement en bioGNV d’une partie des autocars utilisés dans le Tarn », destinés à montrer l’exemplarité et encourager les communes à favoriser ces carburations bas carbone.

© Emmanuel Grimault – Région Occitanie