Hyport, le premier projet labellisé par l’Ademe

Publié le 12/07/2019

2 min

Publié le 12/07/2019

Temps de lecture : 2 min 2 min

Lancé fin 2016 dans le cadre de l’appel à projets « Territoires hydrogène », le projet Hyport, initié par la région Occitanie, est le premier dossier finalisé dans le cadre de l’appel à projets de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie « Écosystème de mobilité H2 ».

Par la rédaction de Gaz d’aujourd’hui

 

C’est avec une fierté non dissimulée que Carole Delga, présidente de la région Occitanie, a annoncé le soutien de l’Ademe pour le projet Hyport assurant qu’il « s’agit de la bonne voie pour construire un renouveau énergétique fort et efficace pour chacun ». Une initiative qui consiste à construire, sur la  zone aéroportuaire Toulouse-Blagnac, une station de production et de distribution d’hydrogène vert pour les véhicules de la plateforme aéroportuaire, les transports en commun et les véhicules de particuliers. Cette station d’hydrogène aura donc un usage interne, mais elle sera également ouverte au public. Le soutien de l’Ademe, qui avoisine les 5 millions d’euros, cible la partie « écosystème hydrogène aéroportuaire » de Toulouse-Blagnac pour les parties production, distribution et usages en mobilité : bus, véhicules utilitaires légers et particuliers.

Les principaux actionnaires de la société Hyport sont Engie Cofely et la région Occitanie, à travers l’Agence régionale énergie climat Occitanie. Une deuxième installation sera implantée sur le secteur de l’agglomération de Tarbes-Lourdes-Pyrénées. Ces stations assureront la fourniture d’hydrogène vert pour le transport (bus, véhicules utilitaires légers, flottes captives, etc.) ainsi que des applications aéronautiques et industrielles, comme pour les entreprises Safran et Alstom, indique le communiqué.

Carole Delga, le président de l’Ademe et le directeur général d’Engie Cofely doivent se  réunir à l’automne pour une signature officielle de la convention et poseront la première pierre de la construction de l’électrolyseur.

 

(c)- Hyport Scheiber-Frederic-region-Occitanie_original