De l’hydrogène vert décentralisé

Publié le 05/10/2020

5 min

Publié le 05/10/2020

Temps de lecture : 5 min 5 min

L’hydrogène a le vent en poupe en France et en Europe et ce n’est pas Lhyfe, jeune start-up nantaise créée en 2017 qui dira le contraire. En septembre dernier, elle a lancé en Vendée, un territoire pleinement mobilisé dans la production d’énergies vertes, le chantier de la première unité de production d’hydrogène vert à partir d’une source d’énergie renouvelable, marquant le coup d’envoi d’un projet industriel pionnier en Europe.

Par Laura Icart

 

Développer un modèle de production local d’hydrogène vert compétitif, c’est bien l’ambition qui a conduit Matthieu Guesné à créer Lhyfe il y a trois ans. À cette époque, « tout le monde parlait déjà de l’hydrogène pour la mobilité » confie-t-il, alors « qu’il n’existait pourtant aucune production d’hydrogène vert à une échelle locale ». Ce projet, le fondateur de Lhyfe l’a partagé dès…

Cet article est réservé aux abonnés de Gaz d'aujourd'hui, abonnez-vous si vous souhaitez lire la totalité de cet article.

Je m'abonne