Ilek lance son offre de gaz vert

Publié le 12/12/2018

2 min

Publié le 12/12/2018

Temps de lecture : 2 min 2 min

Le fournisseur d’électricité verte Ilek a lancé le 11 décembre une offre de gaz vert produit en France, deux ans après avoir commercialisé son offre d’électricité verte.

Par la rédaction de Gaz d’aujourd’hui

« Nous avons décidé de faire évoluer Ilek de fournisseur d’électricité verte à premier fournisseur d’énergies 100 % vertes pour l’électricité et le gaz » se félicite Julien Chardon, PDG et co-fondateur d’Ilek. « Depuis deux ans, nous commercialisons de l’électricité provenant de producteurs indépendants d’énergies renouvelables. Nous lançons aujourd’hui le même type d’offre avec des producteurs de biogaz », explique-t-il.

Ilek est une plateforme qui permet aux producteurs d’énergies renouvelables de vendre directement leur électricité et leur gaz vert aux particuliers et aux TPE/PME. « Cela fait un an que nous réfléchissions à cette offre de biogaz, produit en France, pour répondre une demande de nos clients qui étaient de plus en plus nombreux à nous solliciter » nous précise Julien Chardon.

Du biogaz made in Bretagne

Pour l’instant le biogaz vient de Bretagne mais Ilek a d’ores et déjà noué d’autres partenariats avec des agriculteurs sur le territoire français. Deux nouvelles unités de méthanisation devraient rentrer en production en janvier 2019. À l’heure actuelle, le gaz vert commercialisé par Ilek est issu de la réutilisation des déchets de la production laitière de l’exploitation agricole de la famille Laurent. Située à quelques kilomètres de Brest, cette famille d’éleveurs récupère aussi les déchets agricoles de ses voisins.  L’unité de méthanisation d’une capacité installée de 10 GWh par an injectera son biométhane sur le réseau de GRDF et couvrira les besoins en gaz vert d’environ 700 foyers. 

« Avec notre biogaz, le client ne paie pas plus cher son gaz et permet de réduire de 188 g de CO2 pour chaque KWh produit. Une famille de deux enfants vivant dans une maison de 120 m2 chauffée au gaz pourrait alors économiser 2,33 tonnes de CO2 par an » conclut Julien Chardon, qui espère atteindre un portefeuille de 30 000 clients à court terme.