Une crise énergétique majeure

Gas valve pipeline Europe Nord Stream and flag EU 3D render

Publié le 18/07/2022

5 min

Publié le 18/07/2022

Temps de lecture : 5 min 5 min

Le 24 février, la Russie est entrée en guerre contre l’Ukraine. Une onde de choc pour le continent européen qui n’avait plus connu la guerre sur son sol depuis plusieurs décennies. Une onde de choc également pour le marché de l’énergie qui vient accentuer une crise des prix de l’énergie qui dure depuis plusieurs mois sur le Vieux Continent et qui met sur le devant de la scène la dépendance énergétique de l’Europe et notamment aux hydrocarbures russes.

Par Laura Icart

 

L’histoire a toujours montré que l’énergie et la géopolitique étaient étroitement liées. Dans ce jeu de dépendances et d’interdépendances, l’énergie constitue un poids politique et économique de premier plan. En lançant son offensive contre l’Ukraine, il y a six mois, Vladimir Poutine n’a pas seulement isolé la Russie du reste de l’Europe, affolé tous les compteurs de l’énergie, il a aussi uni l’Europe de l’énergie qui n’avait jamais autant parlé d’une seule voix que ces derniers…

Cet article est réservé aux abonnés de Gaz d'aujourd'hui, abonnez-vous si vous souhaitez lire la totalité de cet article.

Je m'abonne