Les tarifs réglementés du gaz d’Engie seront gelés jusqu’en juin 2019

Publié le 17/12/2018

3 min

Publié le 17/12/2018

Temps de lecture : 3 min 3 min

Le gouvernement a demandé à Engie de prendre des mesures pour éviter une augmentation de ses tarifs réglementés du gaz.

Par la rédaction de Gaz d’aujourd’hui

Comme l’avait évoqué le Premier ministre Édouard Philippe dans son discours du 4 décembre dernier, les tarifs du gaz n’augmenteront pas au cours de l’hiver 2018-2019. Le ministère de la Transition écologique et solidaire a publié hier, en fin d’après-midi, un communiqué demandant à l’énergéticien de prendre des mesures pour éviter une augmentation de ses tarifs réglementés du gaz jusqu’à la fin du mois de juin 2019.

Le ministère souligne que « avec le gel de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) au 1er janvier 2019, les tarifs réglementés fournis par Engie pour les consommateurs particuliers baisseront de près de 2 % par rapport à leur niveau de décembre 2018 ».

Mise en place d’une opération de couverture portant sur les volumes de ventes aux tarifs réglementés

Parce que le niveau des tarifs réglementés d’Engie varie mensuellement en raison de la fluctuation des coûts d’approvisionnement sur les marchés internationaux, le ministère de la Transition écologique et solidaire a demandé à Engie de garantir le gel des tarifs en procédant à une opération de couverture portant sur les volumes de ventes aux tarifs réglementés de février à juin 2019. La formule d’évolution des tarifs réglementés d’Engie actuellement utilisée sera donc suspendue pour cinq mois. Une opération qui pourra être interrompue, note le ministère, dans le cas « où les conditions de marché seraient défavorables ».

Un arrêté pris après avis du Conseil supérieur de l’énergie et de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) permettra de modifier, sur les mois de février à juin, la formule d’évolution des tarifs réglementés de gaz d’Engie afin de refléter ses coûts d’approvisionnement en tenant compte de cette opération de couverture exceptionnelle.

Le ministère, qui précise qu’un arrêté a été pris pour permettre de modifier « sur les mois de février à juin, la formule d’évolution des tarifs réglementés de gaz d’Engie afin de refléter ses coûts d’approvisionnement en tenant compte de cette opération de couverture exceptionnelle », met également à disposition un document permettant de décrypter les détails techniques de cette opération.