« La méthanisation participe clairement au dynamisme économique d’un territoire. Aujourd’hui, en France, elle n’est pas reconnue à sa juste valeur »

Publié le 29/06/2020

5 min

Publié le 29/06/2020

Temps de lecture : 5 min 5 min

3 questions à…

Arnaud Bossis, responsable des activités biogaz France chez CVE

Le groupe Cap Vert Énergie (CVE) est un producteur indépendant français d’énergies renouvelables, multi-pays et multi-énergies. Présent sur le marché du biogaz en France depuis 2011 et spécialisé dans le développement d’unités de méthanisation territoriale, Arnaud Bossis, directeur du développement biogaz, explique à Gaz d’aujourd’hui la stratégie de développement de son groupe dans l’Hexagone et sa vision de la filière.

Propos recueillis par Laura Icart

 

Quelle est la stratégie de CVE pour développer son activité biogaz en France ? Ses perspectives ?

Nous nous sommes fixé comme objectif d’atteindre d’ici 2025 650 GWh de production de biométhane injecté sur les réseaux gaziers, ce qui équivaut à l’alimentation de 2 900 bus par an et à la valorisation énergétique de…

Cet article est réservé aux abonnés de Gaz d'aujourd'hui, abonnez-vous si vous souhaitez lire la totalité de cet article.

Je m'abonne